Photo by Ryan Stone on Unsplash

Voilà bientôt une année que nous vivons avec ce nouveau virus COVID19 et son lot des mesures imposées. Confinement, semi-confinement, masques, ces nouvelles habitudes ont bouleversé nos vies.

Mais, pour nos amis les chiens ?
Chiens et confinement, des nouveautés inattendues

Courant 2020, j’ai commencé à voir apparaître les « chiots-ronavirus » comme je me plais à les nommer. Nombreux et nombreuses ont vite trouvé la parade aux couvre-feux et autres restrictions de sortie : adopter un chien !

Oui, mais.
Passé le moment de l’arrivée du chiot à la maison et de toutes les joies associées, bien des propriétaires se retrouvent vite débordés.

Le petit chiot, tout mignon, devenu grand, fort, et largement hors de contrôle, a totalement changé de comportement.

Que se passe-t-il donc dans la tête de mon chien ?

Comme nous, par ce Covid, les chiens ont vu leur mode de vie brusquement modifié. Pour certains maîtres, cela a été une plutôt difficile descente aux enfers.

Oublions l’idée que pour avoir un chien calme et obéissant, il suffit de le sortir et de le laisser gambader à sa guise pour qu’il se « dépense ».

Certes, les besoins de dépense physique ont leur importance. Il ne faut surtout pas les négliger.

Les chiens sont tous différents, mais ils possèdent tous, aussi, le besoin de se dépenser mentalement.

Des difficultés particulières

Se retrouver 24h/24 avec son maître a été l’occasion rêvée pour se rapprocher de son chien.

Mais, comme souvent, chaque médaille à son revers… Certains petits problèmes sont devenus des obstacles difficiles, empêchant de mener à une vie sereine et au développement d’une relation harmonieuse avec son chien.

Pour les chiens souffrant d’anxiété, l’hyper-attachement peut renforcer des troubles : après avoir passé tant de temps avec « papa » « maman », le chien ne supporte plus aucune séparation.

Pour les chiens gourmands, la petite friandise supplémentaire, et voilà que Médor souffre aujourd’hui de surpoids et donc des pathologies liées.

Les joueurs compulsifs débordant d’énergie ont pu se livrer à toutes les facéties sans que des limites claires soient posées, produisant des maîtres physiquement épuisés.

La liste est longue de ces problèmes inattendus voici peu.

Je le dis très souvent aux gens qui viennent me trouver : attention à ne pas faire de la contre-instruction.
Souvent les maîtres ne s’aperçoivent de rien, mais en voulant trop « bien faire », ils permettent l’apparition de problèmes devenant très vite incompréhensibles pour eux…

Il faut faire très attention à répondre aux besoins de son animal, mais aussi surtout aux comportements inappropriés.

Au lieu de vivre ces attitudes inappropriées comme un fardeau, je recommande vivement de profiter de cette période pour pratiquer un bon et amical contrôle de son chien, et d’explorer les bienfaits d’une éducation comblant ses véritables besoins.

Profitez vite de cette période pour faire appel à notre réelle compétence. Parfois il suffit de tout petits changements pour régler des situations devenues lourdes à gérer !

Gardez à l’esprit que les coups, les cris, les mauvais conseils, sont les pires solutions.

Auteurs: Stéphane Muller – Février 2021
Révison: Michel Hasbrouck
© SaveYourDog 2021 / Dressage Tendresse

Pour ne rien manquer!

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rien manquer de l'actualité SaveYourDog

Vous êtes maintenant inscrit !

Pin It on Pinterest

Share This